La perfection de la langue de Molière au collège

francais

Un atelier national de formation des formateurs des enseignants du français a réuni près de 70 acteurs issus de 18 inspections du Togo a été organisé la semaine dernière à l’École nationale des instituteurs de Niamtougou.

Il a porté sur les niveaux d’enseignement primaire, secondaire et de la formation professionnelle qui se situe dans la logique du Projet d’Appui à la Réforme du Collège (PAREC).

À l’issue de cette rencontre de trois jours, elle a permis de renforcer les compétences des formateurs dans l’exploitation des supports de formation et l’animation pédagogique des sessions en présentiel, et améliorer l’efficacité de suivi pédagogique des professeurs de collèges par la pertinence pratique des conseils pédagogiques dispensés par les équipes d’encadrement.

Elle a également servi de cadre pour mettre en place dans chacune des 18 inspections secondaires, un dispositif pour la diffusion des connaissances de cette rencontre à leurs collègues pour de nouvelles innovations dans l’enseignement du français dans les collèges.

Cinq modules portant sur le décloisonnement dans l’enseignement du français ; l’enseignement, l’apprentissage de la lecture de la littérature ; les outils de la langue ; l’apprentissage de l’orthographe et la rédaction ; le vocabulaire ; la pédagogie de projet et les activités culturelles au collège ont été au cœur des échanges.

Cet atelier, lequel a reçu l’appui financier de l’Agence française de développement (AFD) a été salué par le Représentant du Ministre en charge de l’Enseignement Primaire et Secondaire, M. Doumongue Djouma, et qui a témoigné sa gratitude aux autorités togolaises pour le choix de l’excellence.

Add Comment