Avec l’APD- ENSI, les futurs ingénieurs et techniciens peuvent nourrir de grands espoirs

98bce7d9d49222dae020697d2909b8d4_XL

L’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) a réceptionné ce vendredi 22 décembre 2017, un important lot de matériels  offerts par  ses anciens  étudiants, regroupés au sein de l’Association des  Professionnels Diplômés  de l’ENSI (APD-ENSI).

D’un coût global de 6,5 millions de F CFA, le don est composé de 3 climatiseurs, 20 tables, 40 chaises, 3 onduleurs, 2 ordinateurs  et  1 scanner et n’est qu’une première partie  de l’action généreuse  engagée par l’association.

La remise, effectuée  dans l’enceinte de l’école à l’Université de Lomé,  a connu la présence  du président de l’association,  Marius BAGNY,  du premier vice-président de l’Université, Professeur BATAWILA Komla, du  directeur de l’école, des enseignants et aussi quelques étudiants.

Créer dans le but d’œuvrer ensemble à l’épanouissement des ingénieurs, techniciens supérieurs et professionnels du Togo, l’APD-ENSI entend  contribuer  au développement et à l’évolution de la technologie au Togo et à l’étranger, défendre les titres d’ingénieurs et de techniciens supérieurs et en assurer la promotion auprès des jeunes.

L’ambition  du regroupement  est grande.  Il s’agit de mutualiser les efforts  pour  aider le pays dans son élan de développement notamment la construction et réhabilitation des routes et infrastructures,  le développement des nouvelles technologies, la communication, les énergies, etc…

Lors de la réception des matériels,  le directeur de l’ENSI, Senah Ayité AJAVON a salué  la démarche responsable des anciens  formés  de l’école qui est   une reconnaissance  envers  leur maison mère.

« Ce don soulage énormément notre budget. Avec les climatiseurs, les tables et les chaises, c’est déjà une salle qui est équipée et les étudiants peuvent valablement faire leurs travaux dirigés  dans des conditions agréables » a déclaré  Professeur AJAVON, pour qui les  besoins de l’école restent encore énormes.

« Ce geste va dans la droite ligne de notre vision de moderniser l’UL et d’aller vers la qualité et l’excellence. Or, on ne peut pas aller vers là si les moyens nous manquent. Notre budget ne suffit pas pour faire ce qu’on a envie de faire », a souligné Professeur BATAWILA, premier vice-président de l’Université.

Marius BAGNY,  président de l’association, qui a  procédé à la remise des matériels revient dans cet entretien exclusif sur le bilan de l’année, le geste, et les perspectives pour  l’année prochaine.

Quelle interprétation peut-on donner à votre geste ?

L’ENSI est notre maison-mère où nous avons été formés et il était de bon ton qu’on revienne à cette école pour lui apporter le soutien nécessaire. C’est un devoir, une responsabilité sociétale. Nous avons bénéficié de la ressource humaine d’ici et qui a semé des graines en nous, ces graines ont germé et porté des fruits, que nous avons le devoir de partager pour aider nos jeunes frères qui étudient aujourd’hui à l’ENSI. Ce don que nous venons de faire est une première partie qui sera complété.

Cette action est importante, parce que l’école a des besoins. Par exemple  il y a certaines salles  qui manquent des tables bancs et de chaises, en fonction de l’effectif, pour que les étudiants puissent s’assoir.  Ensuite les conditions même dans lesquelles  les gens travaillent comme la climatisation et l’on sait qu’en cas de chaleur, il est difficile d’assimiler les cours.

Il y a  la salle informatique qui a besoin de nouveaux ordinateurs.  Notre action répond à tous ces besoins pour favoriser  de meilleures conditions de travail et d’étude pour les étudiants et aussi pour les enseignants.

APD-ENSI a-t-il pour objectif de faciliter les stages aux étudiants ?

Evidement.  C’est l’un de nos objectifs, nous avons à cœur la facilitation des stages pour les étudiants.   Avant même d’arriver au stage, il y a les travaux pratiques, nous  accordons une place importante à ce volet. Le monde professionnel c’est autre chose et quand il faudra  l’intégrer,  l’on a besoin de connaitre certaines petites choses. Nous avons également pour objectif de faciliter la mobilité des professionnels diplômés de l’ENSI.

Nous avons pu insérer quelques personnes déjà.

Une convention est  annoncée entre l’APD et l’Université de Lomé, de quoi s’agit-il ?

La convention avec l’université  va se signer avec l’ENSI, chapeauté par l’Université. C’est une convention de partenariat qui va définir les modalités  de  la collaboration  entre l’APD-ENSI et l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs. Il y a des termes contractuels qui seront définis.

2017, s’achève, quel bilan retenir de votre association ?

En termes de bilan, je dois  dire que le conseil d’administration qui est en train de mener ces actions actuellement a  été élu le 1er juillet 2017 ; il y a donc 6 mois qu’au cours d’une assemblée générale, les instances  ont été renouvelées. Et c’est après cette étape que le conseil actuel que je préside a  mis en place un plan d’action  qui va jusqu’à 2022.  Au titre de 2017, nous avons  animé une conférence de presse et  aussi informé le public  par rapport aux actions de l’association.

Elle a été suivie d’une collecte de fonds organisée  au cours d’une soirée de retrouvaille des anciens et l’aboutissement de cette collecte de fonds est le don que nous venons de faire à l’ENSI.

Vos perspectives  pour 2018

Et oui, 2018 va ouvrir une année pleine d’exercice pour différentes actions. La première de ces  actions, après le lancement en 2017 du site web de l’APD-ENSI et du répertoire des professionnels diplômés de l’ENSI afin de pouvoir les recenser, c’est de publier un annuaire des  professionnels diplômés de l’ENSI,  où sont-ils, que font-il, quelles sont leurs compétences, quelles sociétés les emploient, quelles sociétés leur appartiennent, leurs réalisations, etc.

En dehors de cela, nous avons aussi un rendez-vous important, celui de  l’assemblée ordinaire  que nous allons organiser avant la fin du mois de mars  prochain, il y aura également l’organisation de journées portes ouvertes sur le métier d’ingénieur, ensuite  une journée de l’ingénieur et enfin, si Dieu nous le permet, nous allons faire des dons  à la rentrée académique de l’ENSI en 2018 pour cette soutenir l’école.

Au-delà de toutes ces choses,   nous allons continuer à regrouper les techniciens supérieurs et ingénieurs diplômés de l’ESMI et de l’ENSI  bien  évidement pour nous projeter  sur le développement de la technologie dans notre pays. Nous réfléchirons à comment agir là-dessus, comment mieux  faire ce que nous faisons déjà ?

L’APD en quelques chiffres ?

L’association compte  à ce jour plus de 250 membres qui sont inscrits dans le Répertoire mais l’ENSI a formé plusieurs milliers de techniciens supérieurs et d’ingénieurs. Nous voulons les retrouver et les regrouper pour donner la puissance  à l’association  et pouvoir peser sur le développement de la technologie au Togo de manière beaucoup plus  professionnelle et agir plus efficacement.  Nos collègues le font déjà comme à la CEET, à la CEB, TOGOCEL, TOGOTELECOM, dans les Banques, etc.

Nous contribuons déjà grandement au développement de la technologie  mais nous souhaitons le faire dans un cadre mieux formalisé, qui nous épanouisse et nous permettre d’améliorer nos  prestations.

 

Add Comment